L'Humanisme

Publié le par Aru/ki

Bonjour/bonsoir, bande de choupinets!!!!!! (*Aru est de très bonne humeur*)

Les fiches de révisions BAC continuent!!!!! Appréciez..... l'Humaniiiismmmmmeeee!!!!    *c'étair écrit dans le titre mais vous ne vous en doutiez absolument pas, voyons!!!*

(On aurait d'ailleurs dû commencer par là, car le XVI° c'est probablement avant les Lumières, mais passons...)

Mouvement intellectuel européen de la Renaissance, né en Italie, caractérisé par le rejet du Moyen Age (*marre des bouseux et de l'obscurantisme?  (ben oui, l'humanisme est une doctrine du savon, ne me dites pas que vous ne saviez pas ça!!!!)* Note: l'abus de français est hautement nocif pour la santé... (à moins que ça ne soit Brick Lane??) Bref): la culture gréco-latine (les « humanités ») devient la source du savoir philosophique, scientifique, artistique ; on lit les textes originaux, non les traductions (*un rien*) partiales du MA ( « C’est aux sources mêmes qu’il faut puiser la doctrine » Erasme). Ce mouvement met l’homme au centre de ses préoccupations (*non, pas la femme, on vous a dit qu'il étaient inspiré des grecs et des romains: ils n'aiment pas ça!!*): « Je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger » Terence (II° s. av JC). Les humanistes s’étudient eux-mêmes : Montaigne « Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition ». Les humanistes inventent une nouvelle pédagogie, rejettent la scholastique médiévale (*tout le monde se demande d'ailleurs pourquoi... Ca apprenanit bien aux enfants à se taper dessus et à violer les paysannes, pourtant...*)

Assumer sa dignité d’homme (*ce qui inclue le savon, hélas*) :premier devoir universel et naturel ;  Idéal de l’humaniste : faire progresser l’humain dans sa connaissance de l’Universel (caractérisé par son universalisme (jusqu’alors, les textes en latin isolaient les intellectuels des autres. La traduction en langue moderne va modifier le rapport aux idées)) : c’est la curiosité encyclopédique. Ceci pour qu’il accède à la sagesse. Mais sagesse lucide : l’enthousiasme de l’humanisme se tempère au cours du siècle (guerres de religion) : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » Rabelais (Pantagruel)

Nature humaine pleine de contradictions, instable mais aimable : « pour moi donc, j’aime la vie » Montaigne (*moi j'aime les glaces (et les paquerêttes) mais ça n'a rien à voir*)

Nouvelles valeurs : Les humanistes revendiquent leur liberté de penser/croire/obéir (=> emprisonnements, exécutions) ; création de l’utopie avec Thomas More (Utopia) (*quand on parlait d'executions*) (et l’abbaye de Thélème dans Gargantua de Rabelais) (*drôle d'idée de légaliser les orgies entre nobles (mais non, c'est un à la fois!!! C'est juste qu'ils changent quand ils veulent!!! Oh et puis aller voir chez Nÿd, elle vous expliquera) dans une abbaye...) (vision d’une société idéale, aussi transmise par des textes de fantaisie)

Marque le début des temps modernes : influence sur le courant des Lumières, encore aujourd’hui référence morale, intellectuelle, philosophique

 

Contexte :

Progrès techniques et scientifiques : Grandes Découvertes, imprimerie, astronomie (Copernic: la terre tourne autour du soleil *nous ne sommes pas le centre du monde!! Ciel!! Notre moyenageux centrisme débile et barbare s'effondre!!! (mais quand on y reflechit, vu l'importance de la religion, si on considère Dieu comme le soleil, ça tenait debout... Preuve des problèmes de cohérence de nos amis les cathos...), médecine expérimentale.

Retour aux sources de l’Antiquité du à la prise de Constantinople en 1453 : savants ayant la culture des sciences de l’Antiquité se réfugient en Italie.

Guerres d’Italie : seigneurs et rois français (François I) fascinés par l’art de vivre à l’italienne, les œuvres et la langue

Réforme protestante (grande diffusion de la Bible grâce à l’imprimerie) ; guerres de religion dans la seconde moitié du siècle (après la tolérance de la 1°)

 

Principes :

Rejet du MA

Admiration pour l’Antiquité

Foi en l’homme

 

Thèmes :

Education et pédagogie

Religion

Politique

Sciences et arts

 

Ecrivains : Montaigne ; Rabelais

 

Artistes : Léonard de Vinci (la Joconde), Michel-Ange (David) *Clay, si tu te sens l'envie de rajouter des ouvertures artistiques, ne te prive pas... :p*

  

Publié dans Courants littéraires

Commenter cet article

Clay 13/06/2009 18:30

Et Raphaël, le Titien...mais que des artistes italiens, pas beaucoup d'artistes du nord (et puis il y en avait pas de français...bouh) J'ajouterais que en France l'architecture a changé du style gothique au style plus arrondi et spectaculaire de la Renaissance...Que la sculpture de Goujon montrent la glorification du corps humain (union de la mythologie+religion) mais le transi de Richier (sculpture d'un squelette-cadavre élançant son coeur vers le ciel, bref, le genre de truc qu'aki mettrait pour décorer sa chambre)montre un renouveau "macabre" des tendeances du MA (et qui se retrouve en art baroque)

Aru/ki 13/06/2009 20:02


Waaaa!!!!! c'est quand même bien pratique d'avoir des amis intelligentes!!!! (ça permet de pas trop l'être :p)

*Sinon, y'a moyen de se procurer des oeuvres de Richier??? *