Le siècle des Lumières

Publié le par Aru/ki

Spéciale dédicace à notre mythe fondateur!!! :p

Etant donné que nous sommes plus ou moins à BAC: J-15, ceci aura légerement la tête d'une fiche de révision!! *et manquera terriblement de mes cyniques commentaires*

Mais c'est un bilan, superficiel *certes* ,mais assez complet de ce qu'il est utile de savoir dans tous les cas (les post-bac, vous brillerez lors des diners, et les pré-bac, c'est toujours bon à mettre dans une dissert'!!), et j'espère que vous l'apprecierez (étant donné qu'il fut gravé dans mon sang et mes larmes :p => des heures de recherches dans mes bouquins de français, prépabac, cours divers et variés...)

(Clés de lecture: X indique la négation; opp=opposition, ++ signifie beaucoup, très; UK: Royaume Uni)

Pratiques du français/ Eterstein 1°S1 2009 (copyright) 

Le siècle des Lumières

 

Nom créé par les auteurs du mouvement (suite de l’humanisme du XVI°) qui «  éclairent leurs pas avec le flambeau de la raison » (Montesquieu), c'est-à-dire qui aident l’homme a développer ses connaissances. Ils considèrent que le savoir de l’homme correspond à une nuit avec quelques taches de lumière… C’est l’avènement de la rationalité, à ne surtout pas confondre avec l’illuminisme français, qui est un esprit religieux, sectaire qui d’ailleurs s’oppose au courant des Aufklärung (Lumières, en allemand).  Courant de l’esprit critique (++ intellectuel)

 

Précurseurs : René Descartes, Bernard de Fontenelle, Pierre Bayle (théoricien),  John Locke

 

I Une nouvelle manière de penser 

 

 « Sapere Aude » (oses penser par toi-même), devise des Lumières : selon Kant, l’homme est sorti de sa minorité dont il était responsable (obéir : plus simple que prendre une décision : Xréflexion)

Manière de penser entre en contradiction avec les puissances de l’ordre (++puissantes) :

 => Lumières=ennemies du dogme car travail de distinction entre croyances et vérité :

« Tout examiner, tout remuer, renverser toutes les barrières que la raison n’aurait pas posé » Diderot => Progrès de la science : recherche de nouvelles connaissances

Philos : pas tous athées : Diderot oui (matérialisme radical : Nous ne sommes que matière, s’appuie sur la théorie du sensualisme (XVIII°) « toutes nos pensées sont des émotions passées à l’abstraction) mais Voltaire + Montesquieu deïstes (Dieu horloger, architecte de l’univers) : => Traité sur la tolérance, Voltaire (Dieu se moque qu’on l’adore, de nos petites différences religieuses : il veut que « Toutes nos petites différences ne soient pas des signaux de haine et de persécution ». Rousseau : religion Naturelle (protestant > catho> re-protestant= invente sa religion. Mais persécuté)

=> Critique de la religion : introduit l’idée que le bonheur peut être trouvé sur Terre et pas seulement au Ciel

            Dès la fin du XVII° : critique monarchie absolue => propose de nouveaux systèmes politiques : monarchie constitutionnelle (Voltaire, Montesquieu), république (Diderot, Rousseau)

            Idée du cosmopolitisme : citoyens du monde. Rêvent d’une société universelle sans conflits destructeurs entre nations où l’on pourrait voyager, échanger, comparer…

=> mythe du bon sauvage : Rousseau  (état de nature dans les sociétés primitives), Diderot (Supplément au voyage de Bougainville : les héros sont les tahitiens : repense la rencontre des civilisations, éloge des mœurs tahitiens)

 

II Le combat philosophique 

 

1)      Ses acteurs

-          Confusion littérature/ philosophie car philo= savant, écrivain, penseur mais aussi homme sociable, spectateur engagé, qui essaye de réformer le monde

-          S’intéressent aux sciences de la Nature : traduction des théories de newton par Voltaire ; goût de Rousseau pour la botanique ; intérêt de Diderot pour la biologie : Le Rêve D’Alembert, exprime 50 ans avant Darwin l’idée de l’évolution des espèces

 

2)      Ses lieux

-          Privilégiés : les salons : divertissement de la « bonne société » : discussions, débats, échanges, diffusion d’idées (réunissent hommes politiques, d’Eglise, savants, philo, écrivains)

-          Les cafés : à la mode : lettre persane sur le Café, 1° page du Neveu de Rameau : Moi (héros) rencontre Lui dans un café où l’on joue aux échecs => le Procope

-          Les académies (Voltaire + Fontenelle académiciens) : développement des académies, Rousseau gagne le 1° prix du concours de l’académie de Dijon avec une thèse paradoxale (sciences pas bonnes pour développement homme)

-          Francs-Maçons : diffusent les idées des Lumières (Voltaire + Mozart FM : la Flûte Enchantée est remplie de leurs symboles)

 

3)      Ses armes

-          La raison, l’esprit qui va tout examiner

-          L’ironie, arme ravageuse  (guerre philo-conservateurs : envoi d’épigrammes (cf celui de l’Abbé Fréron, ennemi juré de Voltaire)

-          Livres : Pamphlets (Femmes, soyez soumises à vos maris ou Du danger de lire des livres, Voltaire) ; lettres, traités (Emile, Le Contrat Social), dialogues (forme philo originelle : la vérité sort du dialogue, cf Le Rêve d’Alembert), utopies (L’Ile aux esclaves, Marivaux), contes philosophiques, roman (++ succès) (La Religieuse, Diderot : critique des couvents), synthèses : L’Encyclopédie (Diderot, Voltaire, Montesquieu (« goût »), Rousseau (« musique »))

-          Théâtre : Beaumarchais, Diderot (Le Fils Naturel, drame bourgeois) : vise la sensibilité du spectateur pour parfaire son éducation morale

 

4)      Ses dangers

-          Exil : Voltaire (en UK), Rousseau (Suisse puis UK)

-          Prison : Voltaire (s’est moqué du régent Philippe d’Orléans), Beaumarchais (emprisonné à la Bastille), Diderot (lettre sur les aveugles)

 

III La naissance des sciences humaines et de l’anthropologie

 

Sciences politiques (+ historiques) inaugurés par Montesquieu avec L’Esprit des Lois, Rousseau, Le Contrat social, Voltaire : Historien reconnu (Le siècle de Louis XIV) ; Rousseau a crée l’Ethnologie (science de la linguistique) avec un essai sur les langues 

Réflexion sur les fondements de l’autorité : Diderot (article ‘autorité politique’) : autorité non naturelle sauf par les parents jusqu’à la majorité : usurpée par les rois

Réflexion sur une bonne éducation : Voltaire : contes philos mais surtout Rousseau avec Emile

Réflexion sur le statut de la femme dans la société : tous les philosophes des Lumières sont féministes (mais Rousseau l’est moins : Emile, livre V)

La place de la sensibilité, de l’expérience sensible, par rapport à la théorie ou à la rationalité : rationalisme des Lumières montre aussi les limites de la raison (Fontenelle) : excès d’une raison sans expérimentation, vérification

Développement des sciences : médecine, chimie, biologie => classement des espèces animales (Buffon, Histoire Naturelle) et végétales (Linné)

 

 

Pendant ce temps, dans l’ART :

            La peinture cherche à refléter les passions et les sentiments : Watteau, Fragonard, Greuze, tempêtes de Vernet… 

            L’art lyrique se développe comme mode d’expression musicale : Rameau, Haendel, Pergolèse 

 

Publié dans Courants littéraires

Commenter cet article

Nyd Drakan 08/06/2009 18:03

Merci pour cet article ! J'avais déjà à peu près tout grâce au PdF, m'enfin les citations ont beaucoup complété mes fiches :p

Aru/ki 11/06/2009 20:51


PdF powaaaa!!!!! Et vive les phrases intelligentes qui font très bien office d'arguments d'autorité!! :p