Ent...ah non!

Publié le par Aru/ki

Euh... Je ne peux pas mettre de titre en allemand... (zut alors, mais quel embredzouilleur, ce roi de coeur) *l'individu concerné se reconnaitra*

Alors donc en fait  (et vive les connecteurs logiques) je suis très désolée mais mon état de fatique intellectuelle (et physique) ne me permet pas de faire l'article sur Dante ce soir (j'ai surtout pas le courage, mais la phrase du dessus est plus jolie) *tiens au fait quelqu'un a-t-il jamais remarque que "mais" est un anagramme d'"amis"?* mais je vous mets quelques jolies citations  de Baudelaire en consolation (et puis j'ai promis deux posts par jour, mais pas forcement des intelligents!! ^.^)

Une pour faire plaisir à Aki:
                                                           "Je suis un cimetière abhorré de la lune"

Une pour tous ceux qui (comme moi) ne voient pas le temps passer, dites vous que vous avez bien de la chance d'être curieux:
                                                  "L'ennui, fruit de la morne incuriosité
                                                    prend les proportions de l'immortalité"

Une pour la déFausse Quinte: (au fait Nydychou, je peux donner l'adresse ou pas?)
                                                     "Le beau valet de coeur et la dame de pique
                                                     Causent sinistrement de leurs amours défunts"

Et une pour nos "memories", comme on dirait dans la langue de Shakespeare:
                                                           "Les souvenirs lointains lentement s'elever
                                                         Au bruit des carillons qui chantent dans la brume"

[Extraits des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire, section I, "Spleen et Idéal"]
                                                               

Publié dans Poésie

Commenter cet article

Nyd Drakan 07/04/2009 23:28

Han, j'adore celle pour la déFausse Quinte ! C'est marrant, le coeur et le pique sont plus propices à la poésie que les autres ! C'est fou comme l'imaginaire social peut accorder de symbolique à des choses plus que d'autres...
J'espère que tu en remettras, des citations ! J'aime beaucoup !

Pour la Quinte, on a dit qu'on attendait au moins que Clayre change les paroles du prologue ! u_u

Aru/ki 08/04/2009 21:31


Ah oui c'est vrai!!

Ben en fait, quand le cours de français est particulièrement passionant (du genre faire un comcom en 1min20s avec un grand I, une phrase, un grand II, une phrase et demi, pas de conclusion...
(ai-je précisé que le prof nous donnait les axes ?)) je feuillette mes Fleurs du Mal, donc... a voir