Introduction

Publié le par Aru/ki

Bonjour bonjour me revoilà en cette fantastique matinée de printemps!!! *les piafs chantent à 5h du matin, y'a des bestioles partout... Que de joie en perspective...* (Excusez là, elle n'est pas très polie au réveil) Aujourd'hui nous allons vous présentez le théâaaaaaatre!!!!!! Enfin, Aki va le faire!!

*... (mâchouille) ... Hum?*
Présente le théâtre!!!
*
huum!! (expression d'insatisfaction) Ich habe keine Lust!!!*
Aki parle allemand de bon matin.... C'est mauvais signe (au fait ça veut dire j'ai pas envie, mais je suppose que vous l'aurez compris!!) Enfin bref! Je vais donc le faire...
*Nan*
Comment ça, nan?

*C'est MOI qui présente!!!! Donc le roman est un genre qui...*
-Le théâtre-
*(regard mauvais. Aru va se cacher sous le fauteuil) Le théâtre est un genre de la représentation. C'est un rituel, qui sert à la régulation des sociétés. Le théâtre joue donc un rôle dans l'organisation, non seulement sociale, mais aussi juridique et politique.


C'est pour ça qu'au Moyen Age, le théâtre était vu d'un très mauvais œil par l'Eglise, a cause de ses capacités de contestation... (Pas qu'au Moyen Age d'ailleurs, il suffit de penser aux démêlés de Molière avec la Société du Saint Sacrement (qui sera présentée dans l'article sur Molière). Il y avait en outre une grande concurrence entre la messe (hautement théâtralisée) et le théâtre, d'ailleurs interdit par l'Eglise catholique (les acteurs étant excommuniés, comme quoi cette obsession de l'excommunication et du respect bête et méchant des Saintes Ecritures ne remonte pas à 2009) (l'Eglise partait de la théorie que Dieu nous a donné UNE vie et que donc en jouer d'autres c'est se prendre pour Dieu/ ne pas respecter la vie qu'il nous a offerte (dans sa grande bonté..)(et qu'il reprend d'ailleurs, au final, donc "prêtée" serait probablement un terme plus pertinent, enfin bref).

Contrairement à la poésie, plus intime, personnelle et sensible, le théâtre est donc une cérémonie, métaphysique (cf Hamlet) et politique. Comme le savent tous les premières qui se préparent psychologiquement à passer le Bac, le théâtre est la mise en scène du monde (effet miroir), d'un conflit ou d'une opposition, qui vit grâce à une tension, une énergie (assez utile pour garder l’attention du public) car il fonctionne sur les émotions. Le théâtre propose parfois une réflexion sur l’Histoire, que ce soit pare le jeu des anachronismes ou simplement par les pièces historiques.

Le théâtre est un genre lié à des organisations sociales, c'est à dire à des sociétés riches (l'âge d'or du théâtre est l'absolutisme, autant en France (Louis XIV: Molière, Racine, Corneille) qu'en Angleterre (Elizabeth I: Shakespeare). Au théâtre, le spectateur joue un double jeu de complaisance-châtiment: le fait que Molière veuille "corriger les mœurs en riant" n'a pu être effectif que parce que la majorité des personnalités à la Cour l'acceptait (sinon, hop, à la trappe). Il faut aussi noter que le théâtre est un genre de divertissement public, qui s’étend sur une durée courte et où le principal but est de paraître en public (à la Cour de Versailles ou sous la Restauration, toutes les personnes bien en vue de la Société étaient incapables de dire en quoi consistait la pièce qu’ils venaient de voir, par contre tout le monde pouvait décrire la nouvelle parure de la marquise de …)(enfin surtout sous la Restauration) et également penser au contexte de réception des pièces, écrites à une époque donnée pour un public défini avec une fonction particulière.

Cependant aujourd’hui, on voit les pièces de théâtre (surtout les tragédies antiques) à travers le filtre de Freud. Notre perception en est donc modifiée (et les âmes sensibles traumatisées). Mais le fait de les remettre dans le contexte (comme à l’époque baroque) fait encore plus étrange.

En bref, le théâtre est un lieu symbolique (mais pas de sacrifice comme la messe) de révélation et de vérité. Mais le théâtre introduit  également le doute sur la notion de réalité (je sais, ça devient compliqué, mais accrochez vous, c’est presque fini), ( La Vie est un Songe de Calderone, qui présente une vision baroque du monde).

Cependant aujourd’hui, le théâtre est concurrencé par d’autres formes d’incarnations du réel : cinéma… et l’expression de l’identité se retrouve dans le sport, avec le port des couleurs et les hymnes nationaux.*

Pfiou ! Vous êtes toujours là ? Non ? Eh !! Revenez, c’est fini !!! Elle est en forme, la petite, mine de rien *Zut* *Et je suis pas petite, d’abord !!* Aki, tais toi, ramasse ton nounours qui traîne par terre, et mange ta glace ! *Mouais*

Donc le programme se composera de :

-       Eschyle, L’Orestie, ou la violence primitive et la tragédie grecque

-       Sophocle, Œdipe Roi, ou la catharsis et la tragédie grecque

-       Sénèque, Phèdre, ou les jeux de la cruauté

-       Les mystères, ou le théâtre du Moyen Age, entre religieux et représentation

-       La Commedia dell’arte, Les Fourberies de Scapin, Goldoni, ou le théâtre populaire de la fin du Moyen Age

-       Molière, Tartuffe, Dom Juan, le Bourgeois Gentilhomme, du théâtre populaire au grand théâtre -       Corneille, le Cid, ou l’éclat de la vertu

-       Racine, Phèdre, Bérénice, Andromaque, ou le tragique intériorisé

-       Shakespeare, Hamlet, King Lear, ou le miroir de l’âme universelle

-       Shakespeare, le cycle de la guerre des Deux Roses (Richard III), ou le théâtre historique

-       Calderone, La Vie est un Songe, ou le vertige baroque

-       Marivaux, les Surprises de l’Amour, ou la mécanique de l’Amour, préciosité et sensibilité

-       Beaumarchais, le Mariage de Figaro, ou le théâtre comme arme politique

-       Tcheckov, La Cerisaie, au-delà des paroles, entendre le silence

-       Mozart, Don Giovanni, ou l’explosion lyrique et l’aria romantique

-       Wagner, Le Ring, Tristan und Isolde, ou le drame total

-       Brecht, La résistible ascension d’Arturo Ui, ou l’éveil des masses, théâtre et propagande

-       Beckett, En attendant Godot, Oh les beaux jours, ou l’anti théâtre

-       Le Happening, au-delà de la catharsis, le retour au réel

Publié dans Théâtre

Commenter cet article

Nyd Drakan 06/04/2009 21:13

C'est qui "l'autre imbécile" dévoué ? O_o"

Et pis si ton incommensurable (tu avais déjà pas bien tapé l'adjectif) génie te laisse déjà écrire "t'inquiétes" avec une audieuse faute d'accent, désolée, mais je me fais du souci ! O_O

*aime foutre le bordel sur le blog des autres*

Aru/ki 06/04/2009 21:49


*Les accents à la TRAPPE!!!!!!! Et vive l'anglais!!!!!* (Aki vide les pierres de son sac à dos XD) (C'est pas de l'argumentation fracassante, mais ça a le mérite d'être clair) *Je me casse déjà la
tête à mettre des cédilles aux "a", donc ça ira, hein!!!!*

*Et puis tu as vu le nombre de caractères que vous me faites taper par jour avec vos bêtises (a crée son blog toute seule comme une grande mais la charte du cynisme oblige à rejeter la faute sur
les autres)!!!!! C'est inhumain!!! Donc tu peux bien supporter une malheureuse faute de temps en temps!!! (Non mais vous vous rendez compte qu'elle nous oblige à écrire des sms en français
correct!!! C'est de la torture!!!)* (et vive les points d'exclamation!!!)

(Aime crier sur les gens)

Mais...mais... L'autre imbécile c'est moi!!!! (*Aru*) -choquée-


Nyd Drakan 04/04/2009 13:50

Bin p'tin, quel programme ! O_O

Essaie de tout faire d'ici la fin de l'année (scolaire), ça me rendrait service ! :p
Que de culture en perspective, en tous cas ! Ça donne faim !

(et vive la schizophrénie des as de piques)

Aru/ki 04/04/2009 21:29


Weeee!!!! *youpi* Tiens, pour une fois qu'on est d'accord!! *bref...* Ah non tu me detestes toujours autant... *En même temps tu cherches...* Ouin!!!!!!!!! *mais quelle embredzouilleuse!!! Désolée
Nydichou de se donner en spectacle au lieu de te répondre!!! Ne t'inquiétes pas, grace à mon inconmensurable génie et à la dévotion de l'autre imbécile, nous finirons dans les temps!!!* Bien dit!!
*Evidemment, puisque c'est moi!!!*

[Quelqu'un a parlé de schizophrénie???]

*Et puis l'as de Pique c'est moi!!! L'autre étant un machin en sucre (à la fraise tout mignon tout plein, bien éduqué et raisonnable!! Un vrai Carreau!!*