La Genèse, ou le verbe créateur

Publié le par Aru/ki

Nous avons vu dans l’introduction que le poète était couronné par Apollon, ce qui… *et te présenter, ça te viendrait à l’esprit ?* (hein ? quoi ? Ah !! Oui, bonjour cher lecteur, je suis de retour !! Aru n’a mordu personne ? Si ?! … Vous avez toutes nos excuses (si ça peut vous rassurez, elle n’a pas la rage) Nous allons donc commencer le programme de poésie  avec « la Genèse, ou le verbe créateur !! »). Donc, le poète est couronné par Apollon, ce qui renvoie à l’image du sacré, mais dans ce cas, il ne l’est pas par le dieu de l’Eglise *ce qui pourrait accessoirement être un problème pour écrire la Bible* (Enfin bref)

Il est juste intéressant de remarquer que même dans une culture chrétienne, la référence au sacrée est faite non pas par le Dieu « reconnu » mais par celui d’une civilisation passée. Les mots du poète sont des mots puissants, une parole sacrée qui,  même si le genre s’éloignera plus tard de la religion, y restera toujours liée. La religion étant strictement codifiée, la poésie reste ici à l’essentiel :

« Au commencement était le Verbe et le Verbe était Dieu.

Dieu créa les cieux et la terre.

La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.

Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour. […] »

 

*et caetera*

 

La nomination crée : la parole poétique chante les grands hommes et les immortalise. La poésie a le pouvoir de trouver et d’assembler les mots pour recréer l’essentiel ou l’éternel. La poésie tient une place crucial dans la culture du Verbe (qu’est la culture occidentale).

 

*Le contexte historique par Aki, ou visions cyniques du monde :

 

La Genèse est le premier livre (comme l’indique son nom qui signifie « début, commencement », pourquoi se compliquer la vie) de la Torah, bible hébraïque et de la bible chrétienne (donc de l’Ancien Testament). Le but de la Genèse et de présenter les origines du monde et de l’homme, et d’annoncer les projets de Dieu. Il sert également de base historique à Israël. On peut (vu qu’il figure dans cette rubrique), le considérer comme un des premiers textes poétiques au monde.*

Publié dans Poésie

Commenter cet article